Article Spécial / Le coffret Tendance de YouMakeFashion.

splatter nails3Bonjouuuuuuuuuur !

Comme dit dans le titre, aujourd’hui c’est un article un peu spécial ! Oui parce que aujourd’hui je ne vais pas du tout parler de vernis, mais plutôt d’un joli coffret pour créer ses propres bracelets tendances, aujourd’hui je vais vous donner mes impressions sur le coffret sorti très récemment de YouMakeFashion. Cela fait quelques semaine que je l’ai, et ayant été malade durant l’une d’elle, je peux vous dire que les bracelets n’ont pas mit longtemps à fleurir sur mon bras !

Oui parce qu’avec ce coffret vous avez de quoi composer 10 bracelets tous différents ! Et je trouve ça génial ! On a 10 idées différentes a créer et donc 10 premier essais guidés qui nous serviront plus tard à créer d’autre bracelet quand la fièvre du DIY nous aura gagné! Et il y en a pour tous les gouts, du plus simple au plus réfléchis!

Bracelets YouMakeFashionVoici une petite idée de ce qu’ils peuvent rendre tous ensemble ! J’adore l’effet manchette ! Et puis si jamais je veux alléger mon poignet, je n’ai qu’a en retiré quelqu’un !

Le coffret se présente sous cette forme:

IMG_2719(Excusez moi, trop impatiente que j’étais je n’ai pas pris de photo « potable » avant de me dechainer sur les fils.. Cette photo est donc celle prise lors de la soirée de lancement!)

Vous avez: 1 livre contenant tous les tuto, 5 couleur de fils de cotons (vert, jaune, orange, rose, blanc; toutes tirant vers du pastel), 2 chaines de 17 cm (argent et or), 2 lacets (un rouge un violet), des perles de rocailles (bleu, blanc, orange et des transparentes roses, oranges et blanches), et enfin un petit sachet renfermant des clous à griffes carrés, des fines chaines couleur or de différentes tailles, 2 fermoirs et annaux pour les 2 chaines, ainsi que 2 épingles à nourrice.

Les premiers bracelets a réaliser sont les basiques, des bracelets brésiliens parallèles ou en V, les deux sont expliqués! Ces petits bracelets ont des noms ! C’est donc par le bel Alex et la mignonne Valentine que vous commencerez.

IMG_2748IMG_2754

Premier passage délicat, premier bracelet personnalisé, Mme Catherine! On vas ajouter une fine chaine a notre bracelet brésilien classique ! Et puis aussi on va l’encadré de deux tresses ! Des étapes pas du tout insurmontable!

Bracelets YouMakeFashion5 La jolie chaine est cousu sur le bracelet, a vous de laisser aller votre imagination sur comment la coudre !

Ensuite, c’est l’heure de passer un cran au dessus, c’est l’heure de poser des clous à griffes ! Ce petits carré doré avec des pics de l’autre coté ! Vous allez voir apparaitre Laure.

Bracelets YouMakeFashion12Bracelets YouMakeFashion11Personellement je suis vraiment FAN de ce bracelet ! Il entre dans mon Top 10 ! (Vous me direz, il n’y en a que 10… It was a JOKE ! Haha. Ok je sors.) donc, on vas dire qu’il entre dans mon Top 3 sur la troisième marche ! La forme en V ainsi que les clous a griffes, je trouve qu’il devient hyper sophistiqué et pas uniquement un « bracelet brésilien » !

Ne nous attardons pas, ils nous en reste encore 6 !
Voici donc Julie qui arrive.. Et pour Julie, j’ai eu un petit soucis.

Bracelets YouMakeFashion9Bracelets YouMakeFashion10Je vous explique. Depuis le début les très bonnes explication de Margot nous donne la longueur de chaque fils, chaque chaine a utilisé pour réalisé chaque bracelet. Et jusqu’alors tout avais été parfait ! Du coup, quand j’ai lu « 4 cordons de 30 cm », je n’ai pas cherché plus loin j’ai sorti les cordons rouges et violet, j’ai mesuré 30 cm, j’ai coupé, et Oh Surprise ! Il en restait ! Joie ! Elle nous a laissé de la marge si on avait une autre idée pour donné vie à ses cordons ! … … … J’ai vite déchanté quand j’ai commencé à tresser la chaine et que, arrivée à la moitié j’ai constaté horrifié qu’il me restait à peine de quoi faire 3-4 maillons. Là, je me suis dis qu’il aurait fallu que j’utilise toute la longueur des cordons. Mais c’était trop tard. J’ai donc tout dé-tréssé et j’ai laissé un nombre égal de maillons à chaque extrémité.
Je comprend pas si c’est vraiment une erreur ! J’ai essayer de tirer au maximum, avec ses mesures c’est vraiment impossible de finir le bracelet ! Pourtant sur les photos du livre, la tresse est entière ! Alors avis à toutes celles qui l’ont acheté ou l’achèterons NE MESURER PAS POUR CELUI LA ! Coupé au milieu vos deux cordons, et ça sera bon !

Vient ensuite la douce Léa, ou ici une Léa Bis, car je n’ai pas respecter les couleurs des fils et ni les couleurs des perles ^^

Bracelets YouMakeFashion6Un bracelet très simple à réalisé mais qui pourtant ne fait pas du tout enfant ! Je suis conquise !

Place maintenant a mon chouchou entre tous ! La jolie Clara !

Bracelets YouMakeFashion1Bracelets YouMakeFashion2Une chaine doré, des tresses couleurs chaudes, je dis OUI ! Et puis, pour celui ci, pas de soucis niveau tailles de fils ! C’est la même technique utilisé que pour le Julie, j’appréhendais carrément de suivre les mesures ! Mais aucun soucis, les 45 cm demandé convenaientt ! (Remarquez qu’ici on nous demande 45 cm, et non 30 comme pour l’autre !)

Au tour d’Hélène d’entrer en scène !

Bracelets YouMakeFashion3Bracelets YouMakeFashion4Voici donc la deuxième marche de mon Top 3 ! J’adore l’association « chaine tressée avec fils »! Mais il y a un bémol.. La chaine donné mesurait 17 cm, tout comme les deux grosses chaines doré et argenté. Et dès le début j’ai eu un doute « Mais.. Si elle fait 17cm au départ.. Quand elle sera finie de tressé.. Elle fera beaucoup moins?!?! » J’avais raison, au terme de mon tressage, le bracelet mesurait 15 cm du premier maillon jusqu’au fermoir. 15 cm c’est mission impossible à se l’accroché au poignet seule ! Sauf que demander tous les matins a une âme généreuse de l’accroché.. C’est vite lassant.
Perso j’ai eu de la chance. En créant le bracelet Catherine (le brésilien avec la fine chaine cousu) j’avais malencontreusement fini par me retrouvé avec 3 maillons de chaine en trop à coudre. Je les avais donc ouvert et séparé de la chaine en me disant que je pourrais les réutilisé sur un futur bracelet. Et bien j’ai du avoir une sorte de vision ! J’ai donc repris ces 3 maillons et les ai raccroché à la chaine du Hélène ! Je me retrouve donc avec un bracelet de 16,5 cm environ, ce qui est parfaitement attachable soit même !

Enfin, la petite dernière, voila Émilie !

Bracelets YouMakeFashion7Bracelets YouMakeFashion8Un bracelet très simple, sobre, mais hyper classe! Moitié chaine, moitié tresse, c’est vraiment mignon. On vas dire que celui si hisse sur la quatrième marche de mon podium !!

Et la, si vous êtes du genre perspicaces, vous me dîtes « MAIS IL EN MANQUE UN !! » Oui, vous auriez raison ! Je viens de vous présenter seulement 9 bracelets. Le 10 est le Juliette, une tresse brésiliennes ou wraps, qui je ne sais pas pourquoi ne m’a pas vraiment attiré ! Du coup, j’ai préféré refaire un Léa (la tresse ornée de perle).

Voilà pour ce petit reportage de NPA sur des terrains inconnus ! En tout cas ce livre m’a donné la fièvre du DIY Bracelet, je compte d’ici peu allé dans une droguerie me racheter des fils et même pousser jusqu’à La Droguerie à Paris pour trouver mon bonheur !

Plein de Bisous
Victor & Pauline

Publicités

DIY Vernithèque / Mon meuble à vernis unique au monde.

Vernithèque

Aujourd’hui, pas de nail art, pas de vernis, pas de jolis zongles mais quelque chose de plus gros, de pratique, de rêvé.. Ma vernithèque. Son histoire.

(Pardonnez moi d’avance si l’article est long ^^)

Il y a maintenant près de 2 mois j’évoquais l’idée à mon papa de créer ma propre vernithèque. Étant d’accord sur le principe, je me suis attelée à la réalisation du plan papier. Une soirée de réflexion et d’imagination pour que je sois satisfaite de mon travail. Ma vernithèque aurai alors 7 étages de vernis, et « l’étage » du bas réservé à mon matériel. Chacune des étagères serai composée de deux rangées de vernis, la deuxième devant être sur-élevé. De plus je voulais être sure que mes vernis soient à l’abri de toute chute potentielle, j’ai donc ajouté un rebord sur chaque rangée pour les maintenir. Une semaine après, je me rendais avec mon papa à Leroy Merlin (PUBPUBPUB) pour acheter toutes les planches, tasseaux et autre bricoles qu’il nous fallait. Les mesures des planches étant assez précises et peu communes (Qui ferait une étagère de seulement 10 cm de large ?!) nous avons décidé de tout faire découper dans une plaque de médium, comme ça, tout serais parfaitement à la taille voulu. Le gentil monsieur du magasin n’a pas rigolé face au plan de ma « Bibliothèque à vernis » (c’est plus facile à faire comprendre a un barbu sorti tout droit de sa caverne de bricoleur que de dire « Vernithèque » haha) et il nous a tout découpé avec son immense machine. Il nous a aussi aidé choisir ce qui serviraient a créer les deuxièmes rangées, pour que tout convienne à mon plan. Sur ce coup là, je dis merci au monsieur de Leroy Merlin parce que sans lui, je ne sais pas si ma vernithèque aurait été aussi simple à faire et fidèle à mon plan!

De retour à la maison, on s’est tout de suite mis au travail. Première étape: fabriquer les étagères. Ce qui voulais dire coller et visser la rangée sur-élevée sur chacune des planches et coller les tasseaux qui servent de rebords sur chaque rangée.
Une fois que tout est fixé et sec, il est temps d’assembler les étagères avec les montants pour former le meuble. Et là, ce ne fut pas une mince affaire. Il faut coller au bon endroit, puis visser, par dessus, sans que ça glisse et que ça bouge. Et surtout il faut faire vite, parce que Madame la colle, elle n’attend pas, elle est forte, et t’as pas le droit à l’erreur avec elle !

Vernithèque2Vernithèque3

Après ça, je dirais que ça a été du gâteau. J’ai fait la peinture seule, à mon rythme, et c’était cool. J’ai longuement réfléchi à la couleur que je voulais. Et c’était une question essentielle pour moi. Je me suis baladée sur le hashtag d’Instagram « Vernitheque » (si si il éxiste!) et j’ai googlelisé le mot Vernitheque de longues heures. De base je voulais du noir comme fond, mais je ne voulais pas non plus qu’elle soit entièrement noire. Au fil de mes recherches j’ai découvert cette vernithèque pour laquelle je suis tombée sous le charme ! Dès lors, je savais que je voulais du doré. Je suis passé par pleins de combinaisons possibles jusqu’à me fixer sur une: les étagères seront dorées, les montants et le fond seront noir.
Après avoir acheter la peinture, j’ai commencé a scotcher toutes les démarcations, pour ne pas dépasser et avoir un résultat propre et net.

Vernithèque4Après 2 couches de peinture noire, et 3 laborieuses couches de peinture dorée (j’ai haïs la peinture dorée tellement elle a été galère à poser!) la vernithèque était peinte ! J’ai fini par retoucher les quelques endroits ou le doré avait dépasser sur le noir et le tour était joué !
Il ne manquait plus qu’à clouter le fond contre l’encadrement (les mains de papa étaient de retour ici) et ma vernithèque était enfin terminée.

Vernithèque5

Dernière opération: suspendre ma vernithèque au mur. Je ne voulais pas qu’elle repose sur le sol, les derniers étages auraient été trop bas, et le meuble en lui même aurait paru petit, et n’aurait pas été mis en valeur. Bon, là, j’ai laissé le talent de bricoleur de mon papa pour tout étudier et finaliser. Quelques outils achetés et 10min de travail plus tard, elle était fixé au mur.
Et la ce fut l’extase, la joie intense et pure ! Après 5-6 week end de travail, mon projet avait abouti !

Vernithèque62Et maintenant je vous propose une jolie visite guidée du rangement que j’ai effectué !

Vernithèque72(La fin de l’article est proche, ne vous inquiétez pas !)
Maintenant que tout est fini, je peux vous dire que je suis heureuse de l’avoir entièrement construite de mes propres mains.
Mais je pensais que faire sa vernithèque soit même allait être pratique et économique. Mais ce ne fut pas mon cas. J’ai beaucoup investi dans ce projet (enfin mes parents), je peux dire que c’est un beau cadeau qu’ils m’ont fait car on dépasse la centaine d’euro. Les planches et autres morceaux de bois ont couté dans les 60 euro, ajouter une trentaine d’euro pour la colle, les visses, les clous et les pinceaux. Mais le plus cher reste la peinture, et pire encore la peinture doré ! Je pense qu’on a du mettre entre 40 et 50 euro dans la peinture. Au final on arrive approximativement entre 130 et 140euro. C’est une grosse somme, je le reconnais, mais j’ai travaillé tous les détails pour qu’elle me convienne à la perfection, je n’ai rien laissé au hasard.

Je termine enfin cet article, j’espère qu’il n’a pas été trop long, je suis heureuse de vous avoir fait partager tout ce travail! Peut-etre qu’il vous donnera des idées ;D

Plein de Bisous
Victor & Pauline